DPE de retour pour le PTZ pour l'ancien

La performance énergétique entre à nouveau en compte dans l’octroi du prêt à taux zéro pour un achat dans l’ancien. 

Depuis le 1er janvier 2020, pour bénéficier du prêt aidé, il faut atteindre le seuil minimal de 331 kWh/m3. Un décret et un arrêté publiés en janvier encadrent cette mesure et précisent notamment les justificatifs à fournir auprès de son organisme préteur.

Si le bien est déjà dans les clous, parfait, l’emprunteur n'aura qu’à fournir un DPE classique. 

En revanche, s’il s’agit d’une passoire énergétique et si des travaux se révèlent nécessaires, un DPE projeté simulant la performance énergétique après travaux est exigé. Les diagnostiqueurs certifiés sont bien entendu autorisés à délivrer ce DPE projeté, tout comme les auditeurs réalisant l’audit énergétique éligible au crédit d’impôt pour la transition énergétique.

Avec cette mesure, le DPE signe ainsi son retour dans le PTZ ancien, bientôt dix ans après en avoir été écarté.